gamerslance.com

Prova Dark Souls II: Scholar of the First Sin su PS4

 

Qui du maĂźtre ou de l’apprenti parviendra Ă  remporter la couronne ? C’est un peu la question que l’on se pose lorsqu’on compare Bloodborne (notre test ici) – dernier de la lignĂ©e des From Software – et Dark Souls II, probablement l’un des plus fĂ©roces combattants de la franchise. L’expĂ©rience parviendra-t-elle a venir Ă  bout de la fraĂźcheur d’un titre dĂ©veloppĂ© pour les “armes” de nouvelle gĂ©nĂ©ration ? Dark Souls II profite-il pleinement de la puissance qui lui est accordĂ©e par la PlayStation 4 ? Tentons de rĂ©pondre ensemble Ă  ces questions. 




Longue vie au roi ! 

Drangleic, terre autrefois fertile, dĂ©sormais infestĂ©e de crĂ©atures en putrĂ©faction
 La voici, votre destination, ce qui pourrait ĂȘtre votre dernier champ de bataille. C’est au coeur de ce royaume dĂ©chu qu’il vous faudra combattre et survivre en venant Ă  bout des hordes de gardiens qui n’auront de cesse de vous traquer jusqu’à votre trĂ©pas. Mourrez, et vous n’aurez qu’à recommencer, depuis le dĂ©but, ou du moins depuis le dernier camp visitĂ©.

Vous l’aurez compris, Dark Souls II: Scholar of the First Sin ne pardonne aucune erreur, les plus aguerris pourront vous le confirmer. Un objectif simple en apparence qui s’avĂšre finalement impossible Ă  rĂ©aliser pour un simple mortel.  Jouissant d’une campagne riche alimentĂ©e par 3 DLC de qualitĂ© – qui semblent nĂ©anmoins n’avoir subi aucune modification sur PS4 et Xbox One -, le jeu ravira les anciens de la franchise et donnera du fil Ă  retordre aux novices. Attention, ne prenez pas cette quĂȘte Ă  la lĂ©gĂšre, ou vous risquerez fortement de passer l’éternitĂ© Ă  Majula
 Ă  attendre que le temps passe




Bal’a dash, malanore




Le passage Ă  la nouvelle gĂ©nĂ©ration a-t-il su profiter Ă  Dark Souls II ? AssurĂ©ment, comme en attestent les clichĂ©s ci-dessus. Outre un passage en 1080p amĂ©liorant le rendu graphique du royaume tout entier, c’est bel et bien le travail apportĂ© aux jeux d’ombres et lumiĂšres qui marquera ce passage sur PlayStation 4 et Xbox One. Quel plaisir de pouvoir enfin utiliser sa torche en constatant une diffĂ©rence notable entre tĂ©nĂšbres et lĂ©ger voile ombragĂ©. Les quelques cinĂ©matiques proposĂ©es sont de toute beautĂ© et permettent de mieux cerner les points clĂ©s de cette Ă©popĂ©e. Quelques points noirs viennent tout de mĂȘme obscurcir le tableau : la modĂ©lisation du visage de la plupart des personnages fait encore peur Ă  voir (manque de rĂ©alisme pour les visages humains, aucune rĂ©elle profondeur), et certaines textures et “fonds de tableau” (Ndlr : Comprenez arriĂšre plan) manquent de nettetĂ©, comme s’ils n’avaient pas Ă©tĂ© retravaillĂ©s pour l’occasion (heureusement que le flou matĂ©rialisĂ© par la distance avec l’horizon vient quelque peu contraster ce dĂ©faut).

CĂŽtĂ© bande son, le constat est nuancĂ©. Si l’on est en droit de s’attendre Ă  une atmosphĂšre pesante tout au long de l’aventure, l’univers sonore prĂ©sent dans Dark Souls II de nous permet pas de nous impliquer Ă  100% dans les phases d’exploration, dans lesquelles pourrait survenir par exemple une embuscade. En revanche, la musique devient bien plus prenante lors des affrontements de boss, participant pleinement Ă  une montĂ©e d’adrĂ©naline. Dommage donc de devoir obligatoirement passer par la case boss pour pouvoir se dĂ©lecter de quelques notes musicales


En garde !



La crĂ©ation de votre personnage est une Ă©tape primordiale qui ne doit en aucun cas ĂȘtre prise Ă  la lĂ©gĂšre. Imaginez un archer l’épĂ©e Ă  la main, un voleur sans sa lame
 Que peuvent bien faire des soldats sans leurs armes favorites ? Absolument rien. Et c’est lĂ  qu’il devient impĂ©ratif de bien choisir sa classe de personnage, en fonction de ses affinitĂ©s en termes de gameplay.


Ainsi plusieurs d’entres elles sont disponibles, disposant chacune d’un arsenal de prĂ©dilection et de caractĂ©ristiques intrinsĂšques. Des armures plus lĂ©gĂšres et mallĂ©ables pour des combattants agiles, plus d’endurance et mĂȘme un bouclier pour de robustes chevaliers. Nous concernant, le choix n’a pas Ă©tĂ© facile. HabituĂ©s Ă  jouer avec une arme Ă  distance (afin de pouvoir analyser les situations et les anticiper), nous avons optĂ© cette fois-ci pour un guerrier, dont le bouclier et les aptitudes de rĂ©sistance permettent de venir Ă  bout de n’importe quel adversaire (ou pas).

Comme dans l’épisode original, il vous est possible de personnaliser votre personnage de maniĂšre assez poussĂ©e. Corpulence, traits du visage, couleur des cheveux, tatouages, pilosité  sont autant de critĂšres physiques qu’il vous est possible de façonner Ă  votre image.


La principale nouveautĂ© de Dark Souls II: Scholar of the First Sin provient de la quantitĂ© phĂ©nomĂ©nale de nouveaux opposants dissĂ©minĂ©s aux quatre coins de la carte, rendant la tĂąche bien plus ardue encore. Ce dernier point pourrait d’ailleurs fortement rebuter les novices du genre, qui trouveront certainement rĂ©confort dans un Bloodborne plus accessible. Seuls les messages de la communautĂ© posĂ©s Ă  mĂȘme le sol pourront vous venir en aide, si tant est que vous preniez le temps de les lire
 Pour les puristes qui nous suivent, sachez que l’emplacement ainsi que la classe de ces crĂ©atures ont Ă©tĂ© modifiĂ©s, augmentant ainsi considĂ©rablement la difficultĂ© pour ceux qui connaissant le jeu de fond en comble. Il ne faut surtout pas hĂ©siter Ă  retourner Ă  Majula pour y faire rĂ©parer ou amĂ©liorer vos armes, monter votre personnage de niveau auprĂšs de la magicienne se trouvant Ă  cĂŽtĂ© du feu de camp de la zone
 Agissez avec prudence, car les troupes de Drangleic ne pardonnent rien, surtout pas l’amateurisme et l’approximation. Un timing parfait est requis si vous voulez survivre. Que vous soyez novice ou habituĂ©, rappelez-vous de rĂ©guliĂšrement amĂ©liorer votre flasque d’Estus, cette potion qui saura vous remettre d’aplomb dans les moments difficiles.




DĂ©sormais, les armes s’usent plus rapidement, contraignant le joueur Ă  retrouver rapidement de quoi se dĂ©fendre, ou l’obligeant Ă  rentrer dans son Hub, ce QG qu’il vous est possible d’amĂ©liorer au fur et Ă  mesure de votre parcours, en y ajoutant un forgeron, et tout ce qui pourrait ĂȘtre utile au bon dĂ©roulement de vos missions. Il n’y a d’ailleurs rien de plus frustrant que de constater qu’aprĂšs quelques centaines de mĂštres, une arme pourtant flambant neuve se retrouve en lambeau. Si cette nouveautĂ© vient ajouter un peu de piquant Ă  une Ă©popĂ©e dĂ©jĂ  riche en adrĂ©naline, elle creuse un peu plus le fossĂ© qui sĂ©pare l’initiĂ© du dĂ©butant. La plupart du temps, l’affrontement est inĂ©vitable, il paraĂźt donc malvenu de se retrouver face Ă  5 ou 6 ennemis sans le moindre armement en Ă©tat de fonctionnement
 NĂ©anmoins, les plus acharnĂ©s y trouveront certainement un cruel plaisir Ă  tenter l’expĂ©rience, ou Ă  courir jusqu’à Ă©puisement de votre barre de “stamina”.

L’interface du titre a elle aussi subi quelques modifications, devenant dĂ©sormais plus ergonomique. Les menus gagnent ainsi en clartĂ© et en lisibilitĂ©, ce qui n’est pas pour nous dĂ©plaire. Il est toujours possible de sĂ©lectionner jusqu’à 3 objets et armes de votre inventaire pour les faire dĂ©filer rapidement durant un combat, de mĂȘme pour le systĂšme d’émotes qui rappellera sans doutes aux anciens quelques souvenirs.

Les novices ne devraient pas avoir trop de difficultĂ© Ă  les parcourir, en sĂ©lectionner les objets incontournables qui leur permettront d’avancer, en analysant les statistiques de leur arsenal ou en Ă©crivant des messages d’aide aprĂšs avoir passĂ© une zone Ă  problĂšme.

Verdetto: 7.5/10 

Dark Souls II: Scholar of the First Sin fait une entrĂ©e fracassante sur consoles de nouvelle gĂ©nĂ©ration. Une difficultĂ© accrue, un rendu graphique amĂ©liorĂ©, le tout dans une atmosphĂšre sombre des plus rĂ©ussies. NĂ©anmoins, From Software n’a pour ainsi dire pas pris en considĂ©ration les attentes des joueurs novices, et nous propose un jeu toujours plus punitif et injuste qui ne parviendra Ă  plaire qu’aux fans inconsidĂ©rĂ©s en manque de challenge.




Aggiungi un commento a partire dal Prova Dark Souls II: Scholar of the First Sin su PS4
Commento inviato con successo! Lo esamineremo nelle prossime ore.