gamerslance.com

PES 2019 - Bilan


L'√©t√© touche √† sa fin et avec lui, ils commencent √† arriver sur les tablettes, pour le plus grand plaisir de tous les fans de football qui profitent actuellement du championnat de Serie A, qui a d√©but√© √† la mi-ao√Ľt, la paire de titres de football qui donne des ann√©es se battent pour le sceptre du meilleur jeu du genre: Pro Evolution Soccer 2019 et FIFA 19.



Nous ferons le n√ītre dans ce choc des titans, en allant √©valuer les deux titres, pour vous donner notre avis, le plus objectivement possible, en tant qu'amateurs de sports et de jeux de football, √† partir d'aujourd'hui de PES 2019, dernier chapitre de la s√©rie Konami.


Comme chaque année, les attentes sont élevées, dans cette poursuite constante et effrénée qui, de la génération précédente, voit le titre EA le plus vendu, obligeant les développeurs à reconstruire le cadre général à plusieurs reprises, pour réduire constamment cet écart.

Maintenant, nous nous trouvons entre nos mains un chapitre très intéressant, qui a appris de ses erreurs, pour être à tous égards une alternative valable. Voici ce que nous pensons!


Un aspect de plus en plus simulatif

Pad en main les sensations sont tr√®s positives, ayant un rythme tr√®s soutenu, tendant au r√©aliste, avec des constructions de manŇďuvres plus raisonn√©es et pleines de toiles d'araign√©es de passages, ignorant ce qui a √©t√© le ping-pong √† grande vitesse de la comp√©tition, l'ann√©e derni√®re le football vient de passer. Cette agr√©able simulation ne suffit cependant pas √† √©liminer les ombres qui se rejettent sur le syst√®me de jeu, repr√©sent√©es par ailleurs le bois√© excessif des mouvements, aussi bien en phase de possession, que surtout en couverture, o√Ļ l'on ressentira le poids de le d√©fenseur presque excessivement, ou le milieu de terrain, au moment du contraste, comme s'il √©tait fortement ancr√© au sol.




√Čvidemment, cela rend difficile la d√©fense des actions verticales, o√Ļ le caract√®re plus ¬ęmanuel¬Ľ et moins assist√© des marches, tant en termes de direction que de force, ne peut compenser compl√®tement, rendant la construction plus difficile, mais en tout cas tr√®s difficile √† compteur.

A tout cela s'ajoute quelques gardiens encore à revoir dans les mouvements, ne nous convaincant pas par leur "saccadé" trop accentué, ainsi que par leur efficacité pas à la hauteur.

Laissant de c√īt√© ces d√©tails ennuyeux, nous l'avons trouv√© tr√®s agr√©able et raisonn√©, satisfaisant ceux qui pr√©f√®rent faire tourner la balle √† des actions verticales soudaines, avec plus de r√©alisme en ce qui concerne la gestion de la balle dans les arr√™ts et les red√©marrages.


Adieu la Ligue des champions de l'UEFA

L'une des pertes les plus lourdes de la marque a certainement été celle des deux premières compétitions interclubs de l'UEFA, augmentant considérablement le manque de licences qui affecte le titre, l'un des points les plus critiques des supporters et des non-supporters. Cette année, en plus de celles-ci, nous avons encore un grand manque de licences, de la Juventus, à l'ensemble de la Premier League, à l'exclusion d'Arsenal et de Liverpool, à l'ensemble de la Liga espagnole, à l'exclusion de Barcelone et enfin, parmi les plus importantes, à l'absence du Bundesliga. Ils représentent en effet une raison valable d'aller ailleurs, si vous voulez jouer avec vos équipes favorites et qu'elles, pour une raison ou une autre, ne sont pas présentes.


Pour aider le titre de ce point de vue est l'éditeur, en particulier les fichiers d'options. Pour ceux qui ne les connaissent pas, ce sont des fichiers importables sur la version PlayStation 4 et PC, créés par la communauté pour recréer fidèlement les visages, les joueurs, les transferts, les ligues et surtout les équipes, avec tout ce qui circule, donc logos et chemises. Celles-ci représentent la seule possibilité de transformer littéralement le jeu, avec un look complètement nouveau et riche en contenu, en remplaçant les équipes sans licence, ou de moindre importance, en étant capable de jouer, de notre point de vue sans pouvoir utiliser l'état de forme. variable, avec des équipes manquantes.



En plus de cela, il y a justement l'√©diteur, pour faire des changements similaires, bien que √©videmment mineurs, dans toutes les √©quipes du jeu, en alternant banni√®res, formulaires, chemises, logos, etc., en important √©galement des tout nouveaux et invent√©s. Ici na√ģt l'un des aspects les plus intrigants du titre, c'est de pouvoir cr√©er une √©quipe totalement personnalis√©e dans tous ses aspects et de l'utiliser dans le championnat Master, voire dans MyClub, en rempla√ßant, comme mentionn√© ci-dessus, l'un des autres. des √©quipes pr√©sentes, m√™me si, nous le r√©p√©tons, cela reste une vue exclusivement limit√©e √† nous et √† ceux qui poss√®dent nos propres fichiers.



Que dois-je choisir maintenant?

Les modes sont nombreux, que vous souhaitiez jouer en ligne ou hors ligne, nous garantissant la possibilit√© de nous amuser pendant plusieurs heures √† notre guise. Concr√®tement, nous avons, en plus des matches amicaux classiques contre le CPU, le Devenir un Mythe qui est relanc√©, dans lequel nous suivrons les actes d'un footballeur de notre choix, cr√©√© ou existant, contre le CPU. Il est √©galement possible de jouer en ligne avec un seul joueur contr√īl√©, en mode 11 contre 11, tr√®s d√©routant, mais tout aussi amusant si jou√© en compagnie, en √©tant capable de vivre l'atmosph√®re du jeu d'un point de vue compl√®tement diff√©rent de ce que le titre propose g√©n√©ralement.


En revenant aux modes hors ligne, nous avons les deux principaux, √† savoir: le championnat et le championnat Master. Le premier, comme son nom l'indique, est un tournoi classique dans lequel nous jouerons une comp√©tition de notre choix, le second est plut√īt l'une des pierres angulaires de la s√©rie depuis ses premi√®res √©ditions. Au fil des ann√©es, elle a vu sa peau changer √† plusieurs reprises, mais dans l'ensemble, elle est toujours tr√®s similaire, √©tant toujours divertissante.


Comme toujours, nous aurons la possibilit√© de le faire de deux mani√®res compl√®tement diff√©rentes: avec une vraie √©quipe, ou en mode classique. S'appuyant uniquement sur le classique, pour des raisons √©videntes, il repr√©sente l'essence de la Master League, o√Ļ nous aurons des joueurs invent√©s de bas niveau et, si la ligue choisie a des rel√©gations, nous partirons de la ligue la plus basse, pour construire notre futur cuirass√©. des cendres.


Pour le reste on peut le d√©finir comme un mode carri√®re √† tous √©gards, en g√©rant notre √©quipe dans tous les aspects, des num√©ros de maillot, √† la formation, en passant par la gestion de la formation et surtout des n√©gociations, avec l'aide des observateurs pour trouver les meilleurs talents. De plus, il est possible d'avoir toutes les statistiques √† port√©e de main pour avoir une image compl√®te de la situation de notre √©quipe, ainsi que de pouvoir choisir de jouer les matchs en personne, de les simuler en tant qu'entra√ģneur ou simplement de les ignorer.

Bref, même cette année, on peut s'attendre à des heures et des heures de plaisir avec ce mode, étant donné qu'il est extrêmement solide et varié.

Enfin nous concluons avec un mode en ligne, c'est-à-dire le 3 vs 3 Co-op, un moyen de jouer entre amis même sans être dans la même pièce, pour pouvoir s'amuser en compagnie sans aucune restriction. Cette idée est également reprise pour améliorer considérablement l'expérience du mode MyClub, mais nous y reviendrons dans un instant.

Un MyClub développé

Ces derni√®res ann√©es, la FIFA a men√© la comp√©tition gr√Ęce avant tout √† son Ultimate Team, une fa√ßon de se r√©veiller dans les figures nostalgiques, ainsi que les managers du monde entier, des souvenirs d√©sormais r√©volus, mais suffisamment forts pour permettre des collections records. les ann√©es. Ces derni√®res ann√©es, PES a √©galement tent√© de surfer sur la vague avec son MyClub, avec ses boules de couleurs diff√©rentes qui contenaient nos favoris pr√™ts √† √™tre d√©ploy√©s, mais non sans d√©fauts. Cette ann√©e, nous avons pu constater une s√©rie consid√©rable d'innovations, ainsi que surtout des am√©liorations aux syst√®mes existants, en mettant fortement l'accent sur leur id√©e pour ce mode.

Concr√®tement, on voit tout de suite l'abolition de la roulette √† billes, pour un simple syst√®me al√©atoire, dans lequel les taux de r√©ussite, en plus de savoir qui on pourra trouver √† l'int√©rieur, sont expliqu√©s avant l'achat. Apr√®s cela, nous aurons une animation tr√®s int√©ressante, qui va montrer la zone g√©ographique o√Ļ joue le joueur en question, pour ensuite voir le type de balle et enfin sa r√©v√©lation, avec une pr√©sentation avec notre maillot actuel.

Tout est très scénique et percutant, parvenant à le rendre encore plus particulièrement si nous avions, comme discuté ci-dessus, créé notre propre équipe personnalisée.
Un autre aspect caract√©ristique de MyClub est le broyage derri√®re cela, c'est-√†-dire la possibilit√© de jouer sans cesse pour obtenir certaines choses, qu'il s'agisse de GP, de monnaie de jeu ou d'observateurs, jusqu'√† la possibilit√© int√©ressante de responsabiliser nos joueurs. En fait, plus nous les utiliserons, ou nous mettrons √† niveau gr√Ęce √† des cartes de formation pour augmenter l'exp√©rience, voir ses valeurs augmenter.

Cela s'av√®re int√©ressant car aucun jeu n'est une fin en soi, mais il nous apportera toujours des avantages, ou plut√īt: d'exp√©rience; donc si nous perdons un match, ce ne sera pas une perte de temps, car nous verrons nos joueurs grandir.

Le syst√®me li√© √† leur d√©ploiement est √©galement tr√®s particulier, passant par un syst√®me de compr√©hension li√© √† l'exp√©rience avec une forme et une position sp√©cifiques sur le terrain, plus nous l'utilisons dans sa position privil√©gi√©e, plus il sera efficace dans le Jeu. Une partie int√©grante de tout cela est avant tout l'entra√ģneur qui, en plus de d√©terminer quelle forme nous allons utiliser, a une valeur qui indique le niveau maximum de l'effectif qu'il peut entra√ģner, nous obligeant √† g√©rer notre √©quipe au mieux. mani√®re possible pour ne pas d√©passer, en gardant un juste √©quilibre entre onze propri√©taires et le banc.

Cette chose, associ√©e √† la question des contrats, li√©e √† l'argent gagn√©, comme s'il s'agissait en fait d'un salaire √† payer, √©vite de pouvoir exploiter, sans la d√©pense mon√©taire, une √©quipe de grande puissance d√®s les premiers stades du jeu. , bien que les trouver soit tout. ¬Ľtout sauf difficile, entre les offres sp√©ciales en d√©but de match et les √©quipes de la semaine.
Enfin, nous avons √† notre disposition comment nous pouvons jouer, les modalit√©s o√Ļ aligner l'√©quipe que nous avons cr√©√©e, entre les tournois et les matchs avec le CPU, les matchs class√©s en ligne et les d√©fis quotidiens, en passant par la simulation, o√Ļ nous ne serons que les coachs et enfin le mode Co-op.

C'est la nouveauté la plus bienvenue de ce MyClub, qui nous permet de jouer jusqu'à 3 contre 3 avec notre "clan", ou des joueurs aléatoires, dans lesquels les équipes alliées vont fusionner, en prenant de 6 à 9 joueurs pour chaque équipe, pour créer un spécifiquement pour ce jeu. Une idée très intéressante pour essayer de nouveaux joueurs et surtout s'amuser en compagnie, qui est à la base des jeux de ce genre.

C'est presque réel

Un aspect dont PES a toujours su se vanter est la r√©alisation graphique de toute l'atmosph√®re qui tourne autour du jeu de balle, des stades aux joueurs, en passant par le terrain et surtout la palette de couleurs choisie. Ce dernier est plus r√©aliste, contrairement √† la concurrence o√Ļ les couleurs ont tendance √† √™tre plus vives, ce qui, avec le rythme soutenu et lent, fait leur figure sale en termes de simulation. Les inconv√©nients, cependant, il y en a aussi ici, o√Ļ certains visages ne sont pas faits √† la perfection, m√™me s'ils ont un nombre tr√®s √©lev√©, se d√©tachant de l'apparence du joueur en question. De plus, les animations, bien que le pas en avant soit constant au fil des ann√©es, suscitent encore bien des doutes, plus du c√īt√© des gardiens que des autres protagonistes du terrain, qui nourrissent certainement un plus grand soin. Concr√®tement, ils ont laiss√© un mauvais go√Ľt dans nos bouches, n'ayant pas une animation compl√®te et fluide, mais plut√īt un saut soudain vers la balle, puis se transformant une fois saisi, en une descente lente et exag√©r√©e.
Bref, il reste encore beaucoup d'aspects √† revoir, mais le travail effectu√© est a priori √† saluer, √©galement en termes de son o√Ļ, en plus des bandes sonores choisies pour nous accompagner dans la navigation des menus, on voit les √©tapes avant.

La dernière note à noter est notre désir, dans les chapitres suivants, de voir de moins en moins de cinématiques qui interrompent le match, en particulier lorsque vous passez d'un jeu à une balle immobile en raison d'une interruption causée par un choc de jeu ou une balle sortie. , pour augmenter le sentiment de réalisme.

En conclusion

Nous voici, certainement dans la partie la plus attendue: le verdict. PES 19 parviendra-t-il, apr√®s toutes ces ann√©es, √† rattraper son grand rival? Pour beaucoup c'est et certainement pour beaucoup d'autres non, c'est un jeu subtil d'opinions et de subjectivit√©, sur la fa√ßon dont chacun de nous interpr√®te le monde du football et sur la fa√ßon dont il veut le vivre. Objectivement parlant, en laissant de c√īt√© les go√Ľts personnels ou le style de jeu, nous avons vu des progr√®s constants et cela nous a laiss√© tr√®s satisfaits. Les gars de Konami travaillent dur chaque ann√©e, introduisant des am√©liorations importantes et tangibles, √† tel point que l'√©cart entre les deux productions est de plus en plus raccourci, m√™me pour √™tre pr√©f√©r√© par de nombreux pads en main. √Ä notre avis, il est encore loin en termes de modalit√©s, bien qu'il ait un mode Master qui r√®gne toujours en ma√ģtre, ainsi que quelques id√©es int√©ressantes telles que la coop√©ration dans MyClub. Mais c'est justement celui sur lequel vous devrez vous concentrer davantage et sur lequel la FIFA a tout mis√© avec son Ultimate Team, il y a un besoin de l'am√©liorer de plus en plus pour donner aux fans du titre une jouer sans cesse, avec un certain nombre de choses √† faire, sur et en dehors du terrain, certainement plus.

Cela dit, nous sommes très satisfaits des avancées et nous vous invitons à l'essayer, éventuellement dans sa version démo qui est présente sur le store, PSN ou Xbox Live, dans laquelle vous pouvez ressentir, au moins en partie, également le multijoueur secteur, peut-être trouverez-vous ce qui est fait pour vous, pour profiter au maximum du meilleur sport du monde.



Ajouter un commentaire de PES 2019 - Bilan
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.