gamerslance.com

Mordheim: la cité des damnés - Critique


Les développeurs de Warhammer 40.000 essaient à nouveau et démarrent un nouveau projet dont nous parlons Mordheim: la ville des damnés, fusionnant les éléments typiques de la série Warhammer en mettant en œuvre des créatures et des monstres de toutes sortes et types, le tout pour conquérir les terres maudites.

Histoire

L'histoire prend vie après le crash de la comète à deux queues sur la ville des damnés, donnant ainsi vie à un champ de bataille dominé par le sang et la violence dans lequel les gangs se révoltent les uns contre les autres pour le contrôle des quartiers les plus chauds de la ville, se consacrant eux-mêmes à la recherche des fragments de Malapietra libéré par le crash de la météorite.




Les fragments donnent à ceux qui les trouvent gloire et puissance, et conduisent donc tout individu à aspirer au rôle de conquérant suprême.

Le jeu tourne autour du choix du gang, qui est divisé en: Culte des possédés, Skavens, Sœurs de Sigmar et Mercenaires de l'empire.

Une fois que nous aurons choisi notre groupe, nous devrons le guider sur le champ de bataille en faisant les bons choix et en choisissant le bon équipement en fonction du combat qui nous est proposé.

Plus nous terminerons de missions, plus nous aurons de points, afin de mieux améliorer nos soldats et nos capitaines, également parce que le jeu augmentera la difficulté de manière exponentielle au fur et à mesure que vous avancez.

Avant les batailles il sera possible de mieux étudier la stratégie à aborder, à travers une série de menus tactiques, puisqu'il faudra évaluer combien de pertes nous aurons pendant la mission et combien de nôtres seront totalement blessées.



Pendant la bataille, nous pouvons choisir de profiter d'un certain endroit pour affronter un certain ennemi afin d'avoir un avantage tactique.


Évidemment, pendant le combat, il ne manquera pas d'objets cachés ou d'équipements disponibles uniquement dans certaines missions, après tout nous sommes habitués à ce genre de choses.

Le multijoueur

Le secteur multijoueur joue un rôle important dans le jeu, car l'affrontement entre gangs en ligne nous conduit à devoir évaluer le meilleur des stratégies disponibles dans notre bagage mental personnel.

Parfois, les combats demanderont des efforts surhumains, surtout contre des personnes plus expérimentées, car nous avons vu notre équipe massacrée et mutilée à plusieurs reprises malgré un avantage tactique sur notre adversaire.

Les batailles dans le jeu sont décidées par un dé virtuel, où une fois celui-ci lancé, nous saurons combien de dégâts nous allons faire et combien de dégâts nous recevrons.

Puisqu'il est basé sur un système presque «chance», chaque action doit être calibrée avec le moins de soin si vous ne voulez pas être renversé et ridiculisé par l'ennemi en un rien de temps.

Les graphismes se parent d'un secteur graphique pas trop mal, qui parvient à bien se défendre, notamment sur les modèles polygonaux des personnages.

Il faut dire que la Cité des Damnés se caractérise également très bien, même si à long terme, les lieux se ressembleront tous.

Bien que la bande son ne soit pas excellente, elle fait son travail puisqu'elle s'accompagne d'un doublage discret qui fait sa sale figure dans le jeu.


Malheureusement, le titre n'est pas exempt de défauts, en fait dans les premières heures du jeu nous avons trouvé un framerate danseur, pas dû à notre ordinateur.



Le titre souffre de quelques bugs dans les animations et d'un certain décalage d'entrée dans certains points du menu repaire.

Une autre note négative réside dans l'audio hors écran, la plupart du temps, il semble que les voix viennent de loin, bien que notre personnage soit juste devant nous.


conclusions

En conclusion, nous pouvons dire que le titre n'est pas entièrement mauvais malgré les mille problèmes qui l'affligent, étant donné que pendant la durée pendant laquelle nous avons joué à Mordheim nous nous sommes amusés et nous avons trouvé de nouvelles mécaniques très satisfaisantes.

Le titre offre plusieurs heures de plaisir, en particulier pour ceux qui aiment le composant en ligne, car il testera l'expérience et l'esprit du joueur pour pouvoir affronter des adversaires du monde entier.

Enfin, Mordheim: City of the Damned est un titre que nous aimerions recommander uniquement aux fans du genre, car pour ceux qui sont nouveaux dans ce domaine, ils trouveront le jeu très ennuyeux et répétitif.



Ajouter un commentaire de Mordheim: la cité des damnés - Critique
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.