gamerslance.com

Dark Souls 3: The Ringed City - Critique

Qui suis-je
Craig Federighi
@craigfederighi
RÉFÉRENCES EXTERNES:
SOURCES CONSULTÉES:
Évaluation des articles:
Avertissement de contenu

La fin du monde, la flamme qui s'éteint, le cycle qui se termine. PrÚs d'un an s'est écoulé depuis l'avÚnement de Dark Souls 3 dans nos maisons et ces jours-ci, nous avons vécu un dernier voyage troublé à l'intérieur de l'Univers habilement brodé par Hidetaka Miyazaki. AprÚs le DLC controversé et controversé «Ashes of Ariandel», From Software conclut la saga qui a changé le récent marché du jeu vidéo, a iconisé un auteur et a donné naissance à un nouveau sous-genre dans l'industrie: les Soulslike.



The Ringed City a donc la tĂąche ardue de fermer un Cercle, de donner un sens au Prix de 24.99 € du Season Pass et d'apporter des rĂ©ponses concrĂštes Ă  ses Fans qui depuis des annĂ©es ont spĂ©culĂ© sur les thĂ©ories les plus disparates concernant le "Lore" de la Trilogie et son univers aussi fantastique que mystĂ©rieux.



 

Un tas d'ordures

Nous tenons à souligner tout de suite que dans cet examen, il y aura des spoilers sur certains aspects du titre qui sont nécessaires pour analyser en profondeur la validité de l'ouvrage; rien, cependant, qui puisse nuire à la surprise et à la jouissance de ce Contenu Additionnel.

Il y a deux façons d'accĂ©der Ă  The Ringed City: l'une est d'avoir terminĂ© «Ashes of Ariandel» et l'autre est d'atteindre le feu de joie avant le boss final. Partant de ces prĂ©misses, From Software met immĂ©diatement les choses au clair: il vaut mieux ĂȘtre Ă  la fin de partie pour traiter ce contenu. En fait, le DLC est brutal, difficile, presque un vrai dĂ©fi surtout contre les vĂ©tĂ©rans des Souls, coupables d'avoir dĂ©fini le dernier chapitre de la Saga plus facilement qu'on ne pouvait s'y attendre.

La premiĂšre zone de jeu met immĂ©diatement le joueur Ă  rude Ă©preuve. Il y a des anges, dĂ©jĂ  rencontrĂ©s dans la version Vanilla du titre, qui jettent des sorts Ă  chaque Ă©tape, ce qui rend trĂšs difficile l'exploration de la carte; un mĂ©canicien trĂšs similaire Ă  ce que nous avons vu dans BloodBorne, avec l'Ex Hunter Djura tirant avec un Gatling de la Tour d'Old Yarnham, mais qui dans ce cas s'avĂšre beaucoup plus frustrant, devenant presque un "Trial and Error". C'est donc prĂ©cisĂ©ment le "Heap of Waste" (nom de la premiĂšre zone du DLC) qui est la partie la moins rĂ©ussie de l'ensemble de l'Expansion qui, Ă©tant trop linĂ©aire et sans inspiration en termes de Design, peut parfois ĂȘtre frustrant mĂȘme pour experts dans le travail de From Software.




La fin d'un cycle

Une fois dans la "Cité des Anneaux", tout change et le Level Design, qui a fait tomber des millions de joueurs amoureux, se montre dans toute sa splendeur. Une carte ouverte qui se développe verticalement et horizontalement, pleine de secrets et de "raccourcis", comme la Série nous a habitués. Les citations de la trilogie Dark Souls ne manquent pas, avec des références notamment aux deux premiers chapitres, qui raviront les spéculateurs les plus avides. Il faut dire que sur certains points le positionnement des Ennemis paraissait mal calibré, comme cela arrivait souvent dans Dark Souls 2, avec une difficulté conséquente pour arriver à un point précis depuis le Feu de joie (Rushando), étant presque obligé de devoir abattre tous pour faire leur chemin.

L'intrigue, malheureusement, a plus tendance à fermer l'arc narratif qui s'est ouvert avec "Ashes of Ariandel", plutÎt que de répondre à tous les problÚmes non résolus et en suspens depuis les premiers Dark Souls, on le regrette un peu. On se serait alors attendu au moins à une finale Cut-scene, qui pourrait mettre un terme à la narration, ou au moins combler certaines lacunes repoussées ces derniÚres années.

Mais la qualitĂ© de "The Ringed City" parvient Ă  supplanter le manque de rĂ©ponses avec un contenu de qualitĂ©, un nouvel Ă©quipement, un nouveau Covenant, des quĂȘtes intĂ©ressantes; surtout celui de Lapp, mort-vivant oublieux proche du vide, qui se traduira par un rebondissement remarquable et certainement apprĂ©ciable pour les fans de longue date.


4 patrons et plus qu'un enterrement

Le DLC est prĂ©sentĂ© dans son intĂ©gralitĂ© avec quatre nouveaux Boss Fights, tous excellemment fabriquĂ©s et variĂ©s, dont l'un est en option, qui, nous en sommes convaincus, sera apprĂ©ciĂ© par les fans des Ɠuvres de Miyazaki. Nous avons terminĂ© The Ringed City en un peu plus de 10 heures, passant au crible tous les secrets, vidant chaque petit coin des zones de jeu et battant tous les boss disponibles. De plus, il convient d'ajouter que le DLC propose Ă©galement un nouveau contenu pour PVP, avec de nouvelles cartes et des rencontres dĂ©diĂ©es, avec la possibilitĂ© de dĂ©fier d'autres joueurs jusqu'Ă  un maximum de 4 contre 4.




Une derniĂšre note que nous dĂ©dions au final (?) Qui, pour ĂȘtre apprĂ©ciĂ© (?) Dans son intĂ©gralitĂ©, nĂ©cessite le premier DLC, un choix qui Ă  notre avis n'est pas trĂšs apprĂ©ciable, surtout pour ceux qui voulaient ou ne pouvaient qu'acheter ce contenu supplĂ©mentaire.


Commentaire final

The Ringed City propose un contenu de qualitĂ©, vaste et stimulant, une expĂ©rience qui marque la fin d'une saga qui est entrĂ©e Ă  juste titre dans l'Olympe des jeux vidĂ©o. Il aurait pu mieux faire, concluant un «Cycle» narratif avec des rĂ©ponses que les fans attendaient depuis des annĂ©es, mais que Miyazaki, peut-ĂȘtre, n'a jamais Ă©tĂ© intĂ©ressĂ© Ă  donner. Probablement, si les deux DLC Ă©taient sortis en un seul package, il aurait certainement dĂ©passĂ© les sommets qualitatifs atteints par «The Old Hunters» et donnĂ© une conclusion inoubliable Ă  cette magnifique trilogie. Un cycle est terminĂ©, la flamme est en sommeil, il ne reste que les cendres.




Ajouter un commentaire de Dark Souls 3: The Ringed City - Critique
Commentaire envoyé avec succÚs ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.