gamerslance.com

Code 7th Dragon III: VFD - Critique


Que fait un jeune homme au Japon vers l'an 3000, dans un monde de pointe et plein de technologie, pour se distraire de la routine quotidienne? A partir d'une journée insolite, l'aventure commence.

Une organisation, qui prend le nom de Nodens Enterprises, donne la possibilit√© d'acc√©der via un ticket sp√©cial, √† sa nouvelle attraction: un jeu de r√©alit√© virtuelle, qui √† travers une cabine sp√©ciale √©quip√©e d'une visionneuse, vous permettra de communiquer avec l'environnement du jeu . Heureusement, pour rencontrer le protagoniste sera Mio Nogumo, une jeune fille de quatorze ans qui nous aidera √† entrer dans la pi√®ce. Ce protagoniste, dont le nom sera donn√© par le joueur, pourra √©videmment gagner en jeu organis√©, aid√© par Mio et deux autres personnages, prenant conscience d'une v√©rit√© inattendue: le camouflage de Nodens, qui n'est rien de plus qu'une soci√©t√© sp√©cialis√©e. dans trouver les diff√©rents √©chantillons de dragon qui vivaient dans le pass√© sous le nom de Nyala. En effet, √† travers l'organisation du jeu destin√© au public des hommes ordinaires, on apprend √† conna√ģtre les humains, l'esp√®ce parfaite en possession
d'une comp√©tence rare, capable de prendre des dragons. La soci√©t√© organisatrice en question est une petite partie du grand projet gouvernemental qui a r√©cemment d√©m√©nag√© d'Am√©rique au Japon. Le pr√©sident du ¬ępetit¬Ľ noyau est Allie Nodens aid√© de Jurota Tomari qui pr√©f√©rera s'appeler Julietta. Ils seront la principale source √† partir de laquelle nous apprendrons l'√©tat d'avancement des missions et l'actualit√© au si√®ge.




Malgr√© les doutes possibles du protagoniste (en fait nous aurons toujours au moins deux choix disponibles dans les dialogues sur ce qu'il faut r√©pondre), nous prendrons conscience de notre objectif et nous resterons au sein de l'entreprise, qui ainsi qu'un vrai roman avec de la science-fiction et des tons fantastiques, il nous m√®nera de l'entr√©e secondaire √† un monde r√©el qui lui est propre, avec des dortoirs, des salles de r√©union, des terrasses, des laboratoires, des salles et d'autres salles, enti√®rement accessibles et explorables, qui peuvent √™tre construites par le joueur lui-m√™me en acqu√©rant DZ. Les DZ augmentent en chassant les dragons et diminuent in√©vitablement avec leur utilisation. Cela fera du protagoniste le v√©ritable leader et la force motrice de toute l'action. En plus du sort de l'humanit√©, en fait, qui dit ne pas trouver de place pour la cr√©ativit√©? Par contre, √† un emplacement de la base, il y aura deux jolis jumeaux qui nous donneront la possibilit√© de cr√©er des espaces, d'augmenter le nombre d'armes, d'accessoires et d'objets disponibles. Plus le niveau est √©lev√©, plus les effets et le co√Ľt sont importants. Si vous manquez d'argent, diff√©rent de la DZ, des qu√™tes secondaires seront disponibles, en moyenne plus l√©g√®res en termes de th√®mes ou de difficult√©s, dans les principales. A la t√™te de la direction, on retrouvera Allie, un boss euphorique mais tout aussi capable de g√©rer la situation dans les bons moments. Elle vous expliquera la contradiction li√©e aux dragons: le VFD (premier √©l√©ment du titre du jeu), est le vrai dragon responsable de la cr√©ation et de la destruction, un contraste incroyable qui a conduit √† la calamit√©, √† la contamination de la plan√®te, et enfin √† l'action directe du r√©el dragons (sept au total, cela expliquera le nombre √† c√īt√© du titre du jeu).




Comme par le pass√©, les dragons ont √©t√© tu√©s par l'√©quipe de Murakuma, et par la suite lors de la catastrophe survenue en 2020 par l'unit√© 13, ce sera d√©sormais √† l'unit√© 13, form√©e cette fois par nos personnages, de lib√©rer la plan√®te du miasme: R√©cemment, il y a eu des cas de grippe anormale et les premiers avertissements sont dus pr√©cis√©ment √† des toux soudaines et √† l'avenir de ces sujets et une √©ventuelle propagation n'est pas des plus brillantes. L'un des PNJ qui ne font pas directement partie de l'√©quipe ressentira de tels sympt√īmes, mais son pouvoir sera un peu principal dans le gameplay: un navigateur qui nous donnera des avertissements pendant les donjons. Nombreux sont les int√©r√™ts en jeu et les objectifs des protagonistes: l'√©quipe sp√©ciale de l'ISDF (Special Tactical Force) form√©e des membres de Yuma Kisaragi et Moritomo Tougo. Le premier semble √™tre un jeune homme novice, d'une grande force et irr√©ductible face √† de grands dangers; mais comme son sup√©rieur Moritomo le devinera, ce qu'il parvient √† faire taire avec sa bouche √©chappe √† ses yeux. Le jeune Yuma, en effet, devra maintenir une certaine constance sans faiblir, sinon il sera √©limin√© pour le bien de l'humanit√©, avec des raisons tr√®s profondes et presque √©thiques qui feront leur chemin √† travers l'histoire. Cependant, malgr√© les histoires entrelac√©es et de plus en plus int√©ressantes au cours du jeu, nous serons avertis par une √©trange cr√©ature, "une poup√©e de chiffon", un lapin qui sera tout sauf docile, capricieux et humoristique, qui all√©gera en quelque sorte le sections de jeu, mais avec une certaine aura de suspicion.



√Ä travers les vastes et tr√®s larges donjons, nous rencontrerons √† chaque fois une civilisation diff√©rente du pass√© et ses personnages les plus en vue avec leurs propres histoires. Chaque donjon est compos√© de routes sinueuses et de dangers imperm√©ables aux portes: en plus de la barre qui se d√©grade du bleu, pour passer au rouge lors de la prochaine rencontre al√©atoire, il y aura les dragons les plus puissants qui seront visibles en chemin par une "ombre" violette. Ils peuvent √™tre √©vit√©s presque dans un √©trange jeu furtif, cependant si nous voulons avoir le DZ ou plus d'EXP, nous devrons y faire face, conscients de nos capacit√©s car cela pourrait conduire √† une r√©p√©tition perverse d'√©v√©nements dans le gameplay pour lesquels une perte la bataille une fois reprise √† partir du moment initial, la mise en Ňďuvre des m√™mes techniques conduira √† la fin de la partie habituelle. Parfois, le probl√®me sera un faible niveau ou le manque de comp√©tences. Les comp√©tences sont l'un des aspects les plus int√©ressants des param√®tres extensibles des protagonistes: chaque classe en a des diff√©rents, int√©ressants, gr√Ęce auxquels vous ne manquerez pas de cr√©er les strat√©gies les plus disparates. Ils ne sont pas tous disponibles d√®s le d√©but, m√™me √† un niveau inf√©rieur, en fait, nous pourrons acqu√©rir ou impl√©menter des fonctionnalit√©s gr√Ęce √† l'exp√©rience accumul√©e. La variabilit√© des comp√©tences est donn√©e par les classes, d'une bonne quantit√© comme le samoura√Į, l'agent (les techniques de hacker, les armes, et le support sont tr√®s particuliers), la main de dieu (qui ne sera pas qu'un blanc magicien), le duelliste (un magicien, d√©finissable comme "noir" qui √©voquera principalement des cr√©atures, chacune avec son propre √©l√©ment et effet) ... bref, le nombre augmentera avec la progression de l'histoire, et ils ne sont jamais r√©p√©titifs et ont des caract√©ristiques d'attaque, de synergistes et de sorts divers. Compte tenu du nombre de classes, vous n'aurez que l'embarras du choix pour attribuer une classe plut√īt qu'une autre.




Ce qui pourrait √™tre un dilemme peut √™tre dissous par la possibilit√© de cr√©er plus de personnages qui peuvent devenir le protagoniste ou l'√©quipe principale √† tout moment. Si d'une part l'anonymat du protagoniste sera diff√©rent du fait qu'il sera le seul √† interagir avec les PNJ (et jamais avec nos autres personnages, √† l'exception des strat√©gies de combat); celle des secondaires pour former nos √©quipes restera inflexible. En fait, souvent bien que tous les trois soient pr√©sents, sans compter les √©quipes de r√©serve, ils ne seront pas pris en compte dans les dialogues et garderont cette particularit√© de complexit√© qui les fera toujours appara√ģtre au joueur comme des pr√©sences √©trang√®res et uniquement utiles pour mener √† bien le mission ou qu√™tes. Ils devront en effet √™tre cr√©√©s en plus du protagoniste en nombre d'au moins deux, d√®s le premier instant. Le manque apparent de personnalisation semble vouloir √™tre cach√© avec la limitation donn√©e par les personnages pr√©-construits, qui augmenteront en nombre au cours du jeu. De plus, pour nous faire oublier l'absence de personnalisation des d√©tails, chaque personnage aura la possibilit√© d'avoir une variante de style, et une gamme de couleurs pour chaque style au choix. En outre, il y aura la d√©cision des √©l√©ments √† s√©lectionner en fonction du type ou de l'acteur qui se pr√™te √† l'interpr√©tation. Si des doutes persistent √† cet √©gard, bien que les personnages soient tr√®s diff√©rents stylistiquement les uns des autres et semblent des prototypes qui aimeraient chacun leur propre personnage mais √©touff√©s dans l'Ňďuf par les limites des dialogues et de leur √™tre des sujets "fant√īmes", le jeu l'accent mis sur les autres personnages non jouables et fondamentaux pour les besoins de l'intrigue, sera en mesure d'√©quilibrer tout, surtout si vous recherchez un JRPG √† l'ancienne.

En fait, ce JRPG de niche arrive en Europe uniquement sous forme num√©rique, en plus d'√™tre le premier titre de la s√©rie √† arriver, il s'impose comme un solide jeu de r√īle japonais caract√©ris√© par la strat√©gie au tour par tour, l'exploration et l'interaction avec le l'environnement et les personnes pendant le voyage. En particulier, dans les phases de combat, il aura un param√®tre de crawler presque donjon car sur notre √©cran la synth√®se du LP, du MP, des √©tats et de la figure du personnage avec le monstre devant lui appara√ģtra (dans l'√©cran sup√©rieur) ; l'√©quipe de soutien qui dans le tour de sauvegarde soutiendra avec des actions synergiques et de gu√©rison, ou une seule √† la discr√©tion du joueur pourra entrer dans le jeu avec son mouvement au tour d'un personnage principal cr√©ant la comp√©tence de copain (ces personnages du secondaire √©quipes et la disponibilit√© des comp√©tences donn√©es par une barre, seront visibles, √† la place, dans l'√©cran inf√©rieur). Si la bataille devient vraiment rude, en fonction de la complexit√© du monstre, une option appara√ģtra: le mode d'√©chappement augmente la force d'attaque et les effets de gu√©rison mais une fois utilis√©, il se termine compl√®tement et son chargement prendra beaucoup de temps.


Commentaire final

Une chose est s√Ľre: tout le temps √† l'√©cran, nous trouverons des personnages, des humains aux monstres, m√™me les plus redoutables, avec un style "chibi" qui convient parfaitement √† un style particuli√®rement japonais, qui peut ne pas √™tre bien appr√©ci√© au-del√† des fronti√®res . Graphiquement, cependant, le style se connecte √† toute l'histoire avec des tons comiques mais aussi fantastiques et plus s√©rieux, typiques d'un public japonais. En fait, le style adopt√© fait son devoir dans une console portable avec des limitations structurelles √©videntes mais non moins raffin√©es. En effet, il n'a en moyenne rien √† envier, en termes de graphisme, aux autres JRPG. Cependant, d'autres limitations pourraient √™tre donn√©es par l'absence de copie physique ou uniquement en anglais pour les sous-titres. Le son est qualitativement pr√©cis m√™me si on ne saurait dire la m√™me chose pour la vari√©t√© en soi ou dans les circonstances. Entre autres choses, les r√©f√©rences √† d'autres titres Sega, tels que Jet Set Radio, sont int√©ressantes, sans surprise dans d'autres chapitres pr√©c√©dents, un joyau particulier √©tait la pr√©sence du m√™me chanteur virtuel, Miku Hatsune.
Ce chapitre développé par Sega, 7th Dragon III Code: VFD, ressemble à une petite perle capable d'émerger, dans une petite console portable, si elle avait plus d'épaisseur sur le marché.



Ajouter un commentaire de Code 7th Dragon III: VFD - Critique
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.